Tolulope Ilesanmi

Avec un diplôme de génie informatique en main, j’ai travaillé dans différents départements bancaires, y compris ceux de planification stratégique, d’opérations, de marketing, de gestion des relations, de contrôle interne et de banque électronique. Après une carrière en opérations de banque au Nigéria, j’ai immigré au Canada avec Ronke, et j’ai commencé un programme de maîtrise en administration des affaires à McGill.

Pendant ma maîtrise, j’ai décidé de me lancer dans le nettoyage, un domaine qui était plus simple que ce qu’on me présentait à l’école des affaires. Je trouvais que le nettoyage était extrêmement simple: enlever de la saleté pour faire ressortir l’éclat et l’essence de quelque chose. J’ai décidé de poursuivre mon éducation après mon MBA en dévouant une bonne partie de mon temps en tant qu’agent. J’ai décidé de poursuivre mon éducation après ma maîtrise en consacrant une quantité infinie de mon temps au nettoyage, à étudier le nettoyage, à étudier les interactions humaines, les comportements humains et la culture d’entreprise, non pas à travers les yeux d’un académicien ou d’un conseiller, mais à travers ceux d’un agent de propreté.

Comme David Hawkins a si bien dit: “Si nous pouvons comprendre une simple chose en profondeur, nous aurons considérablement augmenté notre capacité à comprendre la nature de l’univers et de la vie même.”

En plus d’avoir les privilèges de contemplation et d’humilité, qui sont des prérequis pour la sagesse, l’innovation et le changement systémique, les agents de propreté ont le net avantage de pouvoir constater la vérité puisqu’ils sont relativement invisibles. Avec le temps, je me suis aperçu que les agents de propreté font déjà ce dont nous avons désespérément besoin: aimer, guérir, rétablir, renouveler, métamorphoser, embellir, simplifier. Je me suis aussi rendu compte que la pratique du nettoyage était un moyen pertinent d’exercer la métaphore du nettoyage, qui fonctionne dans n’importe quel contexte. Je me suis rendu compte que le vrai nettoyage, celui qui avait besoin de se produire dans notre monde, n’était pas tangible, mais intangible. Je me suis rendu compte que si nous étions aussi engagés à nettoyer l’intangible que le tangible, nous aurions des personnes plus en santé, des entreprises prospères et une société paisible dans son sens le plus sain.

Après 10 ans à avoir étudié le nettoyage, le métier d’agent de propreté et à avoir étudié le comportement humain, j’ai décidé que je voulais nettoyer l’intangible.

Je travaille dans divers contextes, y compris les domaines de l’éducation, de la santé, des opérations bancaires, de la construction, de la justice, de la religion, du gouvernement, etc. Nous, les membres de Zenith Cleaning et nos collaborateurs, employons maintenant tous ensemble le nettoyage comme expérience incarnant la métaphore du nettoyage. En utilisant la pratique et la métaphore du nettoyage, nous offrons des programmes de perfectionnement en leadership, de développement organisationnel et d’éducation dans divers contextes. J’ai le privilège de travailler avec des leaders extraordinaires et des “agitateurs” passionnés venant des quatre coins du monde et dont les parcours sont loin d’être ordinaires.

Je donne des conférences partout dans le monde. Je suis professeur invité à l’université McGill comme professeur ainsi qu’à l’université Columbia.

Je suis un agent de propreté dans l’âme, donc j’essaie d’apporter tout le beau du nettoyage dans mes relations, dans mes conférences et dans mon travail avec les leaders et les entreprises. J’ai l’intention d’incarner le nettoyage afin de rendre tous les espaces que je quitte plus beaux que lorsque j’y ai mis les pieds.