Notre histoire

Zenith Cleaning a été fondée en mai 2004 par Tolu et Roni (qui ne travaille plus avec Zenith), alors que Tolu faisait sa maîtrise en administration des affaires (MBA) à l’université McGill de Montréal.

À cette époque, il était co-président de Net Impact McGill, une association d’étudiants de MBA venant des quatre coins du monde. Ces étudiants s’engageaient à se servir du pouvoir des affaires pour rendre le monde meilleur, et étaient encouragés à ne pas entreprendre de façon conventionnelle. Tolu trouvait notamment qu’il serait plus inspirant, avec un MBA en main, de se lancer dans une activité humble que de suivre le parcours naturel des banques d’investissements. Il percevait déjà le nettoyage comme une métaphore et une pratique, mais ne savait pas trop comment mettre ce concept en valeur pour en faire bénéficier les autres.

Depuis sa fondation, Zenith Cleaning se montre respectueux de l’environnement, résultat de notre désir de prendre soin non seulement des espaces que nous nettoyons, mais aussi des personnes que nous côtoyons au cours de notre travail.

Nous essayons de recruter des gens qui s’épanouissent en dehors du nettoyage, mais en nous rejoignant, ces derniers vont passer de la difficulté à être un agent de propreté invisible, à l’adoption totale de leur rôle d’agent de propreté, et en s’immergeant dans le nettoyage, vont finir par se nettoyer eux-mêmes, corps et âme.

Un jour, alors qu’il nettoyait un gymnase d’escalade, Tolu a pensé qu’il serait bon d’inviter d’autres gens à nettoyer : professionnels, spécialistes, cadres. Des gens qui n’ont pas à nettoyer mais qui aimeraient sans doute faire de l’exercice physique de manière plus naturelle, sans devoir s’inscrire à un gymnase; des gens qui voudraient voir le monde différemment ou faire l’expérience de la nature thérapeutique du nettoyage.

Comme Tolu faisait partie à cette époque du conseil d’administration du Santropol Roulant, il partagea cette idée avec les autres membres du conseil. Tana Paddock, qui en faisait également partie, fut enthousiaste et travailla à temps partiel avec Zenith Cleaning pendant plus d’un an, tout en enseignant à McGill et en offrant des services de conseil à des entreprises de Montréal. Elle finit par nettoyer pour les entreprises auxquelles elles offraient ses services. C’était la première fois que l’on pensa à juxtaposer nettoyage et conseil. Mais nos miroirs étaient si sales que nous ne pouvions voir ni ce lien, ni la puissance de celui-ci.

Cette expérience est ensuite devenue ce que l’on appelle maintenant le Nettoyage en tant que Pratique, qui a vu le jour afin que les dirigeants passent du temps à nettoyer pour sortir de leur zone de confort. Ce n’est désormais plus uniquement une offre : c’est ce que nous sommes, et cela nous a permis de franchir la barrière imaginaire entre nettoyage et conseil, et d’oser croire que nous n’avions pas à choisir entre l’agent de propreté et l’expert-conseil. Après tout, un vrai expert-conseil ferait bien de savoir réellement nettoyer, afin de pouvoir révéler beauté et potentiel. Et si l’expert-conseil est également agent de propreté, il entrera en contact avec ses clients avec humilité et respect, sachant que son travail n’est pas de créer ou d’introduire quelque chose de nouveau, mais de révéler la beauté et le potentiel déjà présents chez ses clients et de leur laisser un environnement meilleur.

Le cœur de notre travail est en effet d’assurer que notre présence rende chaque espace, chaque environnement, meilleur. C’est ça, nettoyer.

Notre histoire est une histoire de constantes possibilités. En permettant aux agents de propreté Zenith d’exprimer leurs plus nobles et leurs plus profonds sentiments, nous avons l’intention de contribuer à l’émergence de ces sentiments chez les autres. C’est aussi ça, nettoyer.

Pour en savoir plus, consultez nos témoignages et notre blogue, trouvez-nous sur le web et lisez cet article de Tolu publié dans le Stanford Social Innovation Review, ainsi que celui rédigé sur l’Organization Unbound, un blogue qui a été lancé par Warren Nilsson et sa femme, Tana Paddock.